Toutes les informations sur le Champagne

Qui suis-je
MartĂ­ Micolau
@martimicolau
RÉFÉRENCES EXTERNES:

bonviveur.es elperiodico.com 20minutos.es epe.es

Auteur et références

Champagne

Tout ce que vous devez savoir sur le Champagne. Dans le détail les vignes, l'histoire, la classification et les zones de production.




Champagne et Champagne

Lo Champagne comme le vin spumante, son élégance et sa classe incontestée sont intimement liées à sa zone de production, la Champagne. Au fil des siècles, la méthode de production «champenoise» a trouvé sa définition dans ce domaine refermentation en bouteille, qui s'est ensuite répandue dans le monde entier, en commençant par vignes différent mais aussi avec les mêmes raisins utilisés en Champagne. Cependant, la classe, l'élégance et la personnalité des vins produits dans la région d'origine sont encore inégalées aujourd'hui.



La zone connue sous le nom de Champagne il est situé à environ 150 kilomètres au nord-est de Paris. Il semble que le visser était déjà présent dans la région à l'époque tertiaire, cependant l'histoire du vin de Champagne commence avec laEmpire romain. Seulement de Dix-septième siècle, grâce à une série de circonstances liées aux conditions environnementales et climatiques particulières de la zone, les producteurs commencent à interpréter, exploiter et contrôler les différentes phases de production, jusqu'au milieu des années 1800 jusqu'à ce que nous définissons aujourd'hui "Champagne ».

L'histoire du mousseux champenoise

La zone du Champagne pour sa latitude, il a un climat plutôt froid: par le passé, les basses températures automnales et hivernales ont provoqué l'interruption du fermentation alcoolique car le froid a pour effet d'inhiber l'action de levure. Cela a gardé le niveau de sucre dans le vin assez élevé jusqu'à l'arrivée du printemps où les levures se réveillent de leur "léthargie" faisant reprendre la fermentation. Le dioxyde de carbone solubilisé dans le vin a augmenté la pression interne provoquant souvent l'explosion du bouteilles. A l'époque, c'était un problème sérieux pour les producteurs de Champagne, qui ne voulaient pas obtenir des vins «effervescents», mais tranquilles à la manière de Bourgogne.



Fu Dom Pierre Pérignon (1638-1715), moine bénédictin de l'abbaye de Hautvillers, le premier à vinifier et à séparer les raisins des différents vignobles, estimant que chaque vignoble (cru) avait ses propres et uniques qualités. De plus, ses règles strictes de culture de la vigne avaient pour objectif de réduire drastiquement les rendements pour augmenter la concentration du vin. Mais aussi Dom Pérignon il ne souhaite pas que ses vins deviennent des vins effervescents: comme tout vigneron de l'époque, il considère l'évolution de la mousse comme un indicateur d'erreurs commises lors de l'élaboration. Il semble aussi que ce soit Dom Pérignon sinon d'inventer, certainement de perfectionner l'assemblage des vins en cuvées, c'est-à-dire de vinifier séparément les raisins de différents vignobles. Les "vins à bulles" s'étaient pourtant installés et, vu l'impossibilité d'éviter la reprise de la fermentation, les producteurs champenois ont utilisé leeffervescence pour produire un vin différent de tous les autres et qui connaît déjà un bon succès commercial.

Cependant, de nombreux problèmes restaient Ă  rĂ©soudre pour passer du "Champagne" produit Ă  l'Ă©poque de Dom PĂ©rignon Ă  celui que nous connaissons aujourd'hui. L 'opacification du vin en raison de la refermentation dans la bouteille, il a Ă©tĂ© initialement rĂ©solu en faisant dĂ©cantation Champagne jusqu'Ă  ce que les sĂ©diments soient Ă©liminĂ©s, cependant, en dispersant l'effervescence et en obtenant un vin plat sans bulles. Ce n'est qu'au dĂ©but de 1880 qu'un employĂ© de la cĂ©lèbre veuve Clicquot a dĂ©veloppĂ© le système encore connu aujourd'hui sous le nom de rĂ©muage, c'est-Ă -dire la rotation des bouteilles pour faire glisser le sĂ©diment vers le goulot et l'Ă©liminer plus facilement. Le fort aciditĂ© et la duretĂ© des vins a obligĂ© Ă  ajouter une «liqueur de dosage» pour les rendre plus harmonieux, donc en rĂ©alitĂ© les premiers Champagnes Ă©taient beaucoup plus sucrĂ©s qu'ils ne le sont aujourd'hui. L'amĂ©lioration des techniques de production a Ă©galement augmentĂ© la qualitĂ© du Champagne et progressivement sa douceur a diminuĂ© jusqu'Ă  ce que vous arriviez au premier couvĂ©e vers le milieu du 800e siècle. Si initialement le "style sec" n'a pas Ă©tĂ© compris, il a fini par s'affirmer et aujourd'hui le demi-sec et Doux ils ne sont certainement pas très rĂ©pandus. Pour plus de dĂ©tails sur l'Ă©laboration du Champagne, voir aussi l'article relatif Ă  vin mousseux avec le mĂ©thode classique.



La classification du champagne

La Champagne telle que nous la connaissons aujourd'hui date de 1927 grâce au travail deINAO (Institut National des Appellations d'Origine). En pratique, les vignobles de Champagne sont classés avec un système de 1911 appelé Echelle des Crus (échelle des crus), basée sur la qualité de chaque cru et son distance du cœur commercial de la Champagne, C'est, Reims e Epernay. Essentiellement, le système classe les différents communes de Champagne sur la base de la valeur commerciale des raisins cultivés dans la commune elle-même et exprimée en pourcentage.

Les trois catĂ©gories sont : Grand Cru, Premier Cru e Cru. La valorisation commerciale des raisins d'un Grand Cru commun se fait 100%. Les raisins d'une commune Premier Cru seront payĂ©s par 90 Ă % 99 du prix fixĂ© pour le Grand Cru. Ceux qui viennent des autres municipalitĂ©s seront payĂ©s 80 Ă  89%. Actuellement seulement 17 commun sont classĂ©s comme Grand Cru, 41 come Premier Cru et ceux qui restent 255 viennent Cru. Les 17 Grands Crus de Champagne sont : Louvois, Bouzy, Ambonnay, Verzy, Verzenay, Mailly-Champagne, Beaumont-sur-Vesle, Sillery e Puisieulx dans la zone connue sous le nom de Montagne de Reims; AĂż e Tours-sur-Marne dans VallĂ©e de la Marne; Oiry, Chouilly, Cramant, lustre, OGER e Mesnil-sur-Oger dans CĂ´te des Blancs.


Types de champagne

Les Champagnes ils sont toujours Ă©laborĂ©s Ă  partir de vins de base appelĂ©s cuvĂ©es, qui ont gĂ©nĂ©ralement des caractĂ©ristiques organoleptiques peu invitantes Ă  boire avant le dĂ©but de la refermentation en bouteille, Ă©tant gĂ©nĂ©ralement plutĂ´t acides et peu alcoolisĂ©s. Dans le cas de la soi-disant Sans AnnĂ©e la cuvĂ©e est composĂ©e de diffĂ©rents vins de diffĂ©rents millĂ©simes, tandis que de diffĂ©rents vins du mĂŞme millĂ©sime pour la MillĂ©simes o Vintage. La cuvĂ©e est gĂ©nĂ©ralement composĂ©e d'un nombre variable de vins pouvant mĂŞme atteindre 60 voire plus. Les champagnes crĂ©Ă©s Ă  partir d'un seul vin sont donc une exception. Les Champagnes «gĂ©nĂ©riques» sont Ă©laborĂ©s avec les trois raisins autorisĂ©s par la discipline: Chardonnay, Pinot Noir e Pinot Meunier. Champagnes produits avec Chardonnay dans la puretĂ© ils sont dĂ©finis Blanc de Blancs et ceux produits exclusivement avec des raisins rouges (Pinot Noir e Pinot Meunier) individuellement ou conjointement, sont dĂ©finis Blanc de Noirs. Les Champagnes RosĂ© ils doivent le leur colore Ă  la prĂ©sence d'une petite partie de vin rouge dans la cuvĂ©e, ou Ă  la technique traditionnelle d'extraction de la couleur dite SaignĂ©e (saignĂ©e) plus complexe et aujourd'hui utilisĂ©e par très peu de Maisons.


Les zones de production

dans Champagne fonctionner env 15.000 vignerons (rĂ©coltants) qui fournissent les raisins Ă  env. 110 maison (NM = nĂ©gotiants-manipulants) qui procèdent Ă  l'Ă©laboration du vin effervescent. Environ 5000 les vignerons (RM = rĂ©coltants-manipulants), en plus de vendre leurs raisins Ă  la maison, en conservent une partie pour produire leur propre Champagne et souvent leurs rĂ©sultats sont tout simplement extraordinaires. Ensuite, il y a les RĂ©coltants-CoopĂ©rateurs (RC) qui produisent et vendent leur Champagne grâce Ă  l'aide et au soutien des coopĂ©ratives (CM = CoopĂ©rative de Manipulation). L'acronyme MA dĂ©signe la Marque d'Acheteur, qui est une marque dĂ©tenue par des tiers et non par le producteur actuel de Champagne.

La culture du raisin dans le Champagne, la région viticole la plus septentrionale d'Europe, est rendue possible par un combinaison de facteurs totalement unique. En fait, le climat local est caractérisé par la pluie, l'humidité et les gelées hivernales. Les vignes sont ensuite laissées basses (max 60 cm.) Afin d'exploiter la chaleur réfléchie par la terre. Le sol de Champagne contient également des quantités variables de sédiments craie, très poreux et donc capable de retenir beaucoup d'eau et donc d'assurer à la vigne une bonne subsistance, sans pour autant offrir les meilleures conditions végétatives et fertiles et obliger la vigne à plonger ses racines en profondeur à leur recherche: comme on le sait il est capable de donner les meilleurs résultats dans des conditions difficiles.

MĂŞme les individus vignes cultivĂ© dans le Champagne chacun a son propre rĂ´le: il Chardonnay le finesse ed Ă©lĂ©gance, il Pinot Noir le structure et les arĂ´mes et le Pinot Meunier pour la richesse et complexitĂ© fruit aromatique ainsi que structure.

Le cinq domaines de production de Champagne Ils sont les suivants:  Montagne de Reims, CĂ´te des Blancs, VallĂ©e de la Marne, CĂ´te de SĂ©zanne e Aube. Les plus importants sont les Trois premiers qui sont tous Ă  proximitĂ© de Reims ed dans lequel tous les 17 communes Grand Cru. dans Montagne de Reims il est principalement cultivĂ© Pinot Noir e Pinot Meunier avec un petite partie de Chardonnay; en CĂ´te des Blancs il est cultivĂ© presque exclusivement Chardonnay, En VallĂ©e de la Marne domine plutĂ´t le Pinot Meunier. La CĂ´te de SĂ©zanne, Plus au sud de la zone principale, il donne principalement Chardonnay et enfin dansAube Le pinot noir est cultivĂ© presque exclusivement.




ajouter un commentaire de Toutes les informations sur le Champagne
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.